margot-danse

A quoi ça sert de danser ?

Aujourd’hui j’ai envie de te parler de l’utilité de la danse dans ma vie.

Pour être honnête, la danse m’est ultra super utile sur des aspects très différents de ma vie et j’espère avoir l’occasion de t’en parler. Aujourd’hui j’avais envie de m’attarder sur un de ces aspects.

La danse participe à ma rééducation contre l’éparpillement 🙂

Je ne sais pas toi, mais pour moi la vie professionnelle m’a appris à devenir multi-tâches. Etre polyvalente ça semble une belle qualité vu de loin. Sauf que chez moi le multi-tâches s’est traduit par éparpillement et surchauffe de cerveau.
Mon quotidien s’est vite transformé en 15 pages de navigateur ouvertes : démarrer une tâche, répondre à un message qui te fait commencer autre chose sans avoir fini la première chose, accueillir quelqu’un qui rentre dans ton bureau, répondre au téléphone, démarrer une 3ème tâche, revenir à celle par laquelle tu avais commencé…et je m’arrête ici parce que l’écriture seule de cette phrase me fatigue.

Perso, ce rythme m’a grillé le cerveau !

Non seulement le niveau d’énergie qu’il demande est juste énorme mais cela a également le fâcheux effet secondaire de réduire considérablement ma capacité de concentration.

Heureusement, la danse m’a sauvé de mon destin tragique de meuf lobotomisé à 30 ans.

La danse c’est libre, fun, léger. Oui c’est vrai.
Mais la danse ça peut aussi demander beaucoup de concentration. Ca peut sembler un peu antagoniste au premier abord. Longtemps j’ai associé la concentration à un truc fatigant.
Mais le truc avec la danse c’est que j’ai appris la concentration jouissive (oui, oui, oui, excusez moi du peu !)

Première chose primordiale : quand je danse, je suis en contact avec aucune technologie (bon ok, juste la technologie qui envoie la musique). Mon portable n’existe plus, je ne suis en contact qu’avec les personnes présentes physiquement avec moi. Le monde virtuel n’a pas sa place dans mes temps de danse. Juste ça, c’est pour moi une rareté que je chéris.

Ensuite, la danse m’oblige à me concentrer de manière très précise et ce de manière ultra naturelle et légère : sur une partie de mon corps, une musique, un rythme, un silence, une voix, un muscle, un bras, un doigt, un pied.
C’est cette concentration fine qui me fait vibrer. C’est tellement précis. C’est tellement rare. Que ça me fait rentrer dans un autre monde.
Un monde où la concentration extrême est synonyme d’énergie et de ressourcement.

Attention par contre ! C’est contagieux ! Une fois que j’ai eu goûté à ça j’ai eu envie de transposer cette sensation à tous les domaines de ma vie :
Danser me permet de me rappeler de lever les yeux et de regarder autour de moi quand je marche dans la rue plutôt que d’être sur mon téléphone.
Danser me permet de me rappeler de savourer les aliments que je mange plutôt que de manger en écoutant un podcast d’une oreille et en répondant à mes mails de ma main libre.

Bref, danser me permet d’arrêter la course après le temps.

Si tu n’as jamais expérimenté la concentration jouissive, tu as une super occasion les lundis 🙂
Je t’offre un cours d’essai pour avoir un avant goût des cours que je dispense à l’année pour un groupe de 10 femmes qui souhaitent expérimenter différents styles de danse.

Même si tu ne peux pas t’engager à l’année, tu es la bienvenue ! Le plus important pour moi c’est de te faire danser ! Même si c’est pour un seul cours🙂

Si ça te branche, il te suffit de réserver ta place.
Si tu as des questions, n’hésites pas à me contacter. Je te répondrai avec plaisir.

PS: je te laisse par ici le hit qui fait danser le Brésil en ce moment…enjoy !
https://www.youtube.com/watch?v=7EW90LvSYqQ

Crédit photo : Julie Lambert

%d blogueurs aiment cette page :