A la veille de monter sur scène…

Des fois j’oublie.
J’ai envie de tout larguer.
De rentrer chez moi.
De retourner danser dans ma chambre.
Enfermée.
En secret.
Des fois j’arrive à me faire croire que ce n’est pas pour moi.
Je ne suis pas faite pour ça.
Après tout je ne suis pas une artiste.
Je me compare.
Les autres dansent tellement mieux.
Ils ont tellement de personnalité.
Moi je suis plate.
Circulez y’a rien à voir.
Rien de spécial.
Rien à montrer.
Aussi insipide qu’une quenelle.

Oui, des fois j’oublie.
J’oublie que je fais ça pour ressentir.
Mon corps.
Les sensations qui y circulent.
Cette énergie qui me donne parfois envie de pleurer d’autre fois envie de rire.
Je fais ça parce que je danse comme je respire.
Parce que je suis faite pour ça.
Je suis née comme ça.

Quand la pression monte.
Quand j’avance sur mon chemin.
Celui que j’ai choisi.
Qui est le mien mais qui me demande chaque jour un peu plus d’être moi.
Profondément.
Intensement.
Sans tricherie possible.

Des fois.
Souvent.
Ça me fait peur.
Et j’oublie.
Je me trompe de priorité.
Je me focalise ailleurs.
Comment il faudrait faire.
Comment il faudrait être.
Ce que les autres vont penser.
Je me ratatine.
Je m’assassine.

Sauf que.
Je me suis jurée de ne plus me laisser tomber.

Des fois j’oublie.
Mais si je lève un peu la tête.
Si je me concentre sur l’essentiel.
Tout reprend sa place.

Je suis au bon endroit.
Je danse.
Je suis libre.

Si toi aussi tu te décourages parfois. Si la route semble longue, insurmontable.
N’oublie pas.

Crédit photo : Julie Lambert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :