Ne pas oublier l'essentiel

Quand tu oublies ce qui te fais du bien…

Pour les vacances de Noël, j’avais fait en sorte de faire une pause pendant 2 semaines : un break de danse et n’être joignable pour personne, juste profiter des moments en famille. Je trouvais que c’était plutôt une bonne idée en soi. Sauf que j’étais loin de m’imaginer une conséquence totalement inattendue de ma magnifique stratégie de fin d’année.

Au bout des 2 semaines de vacances, j’ai réalisé que j’avais comme un malaise à l’intérieur, comme quelque chose qui me faisait dire que j’étais pas au top. C’était à peine perceptible mais tout de même présent et je n’arrivais pas à savoir d’où ça me venait. J’étais en Espagne, contente de passer du temps avec ma famille, vraiment j’avais tout pour être bien.

J’ai mis du temps à le réaliser mais au bout de quelques jours j’ai pris conscience que j’étais tout simplement en manque de danse. J’avais besoin de danser pour me sentir 100% bien.
Depuis que j’ai décidé de faire de la danse mon métier, ça me demande beaucoup plus d’exigence que lorsque je dansais uniquement pour moi et mon plaisir. Il y a des objectifs que j’ai envie d’atteindre, je veux progresser et ça me demande beaucoup de travail et de persévérance. Certains jours (voir souvent) je galère et c’est dur.

Le but de faire une pause de danse à Noël c’était donc de me lâcher la grappe sur mes objectifs de progression en danse.
Ce que ce que je n’avais pas pris en compte, c’est qu’au départ je danse parce que c’est essentiel à ma vie.

Soyons clair, je peux vivre sans danser. Je l’ai souvent fait par le passé. Sauf que si je ne danse pas régulièrement, je continue à vivre et petit à petit, sans vraiment m’en rendre compte je perds un peu d’énergie, un peu d’entrain, un peu de joie, comme ce que j’ai ressenti pendant ces vacances. Je te le dis clairement, si j’arrête de danser régulièrement il y a de fortes chances que je perde ma flamme et que je devienne un petit être tout gris, ratatiné et triste (sorry pour les images chelou de mon esprit mais c’est vraiment comme ça que je m’imagine si j’arrête à jamais de danser). Alors, même si physiquement je ne meurs, c’est comme si je me mourrais de l’intérieur à petit feu et insidieusement.

Lorsque j’ai réalisé que j’étais en manque de danse, j’ai passé mes 2 derniers jours de vacances à danser comme jamais dans mon salon. Je ne réfléchissais pas à ma technique, à ce que je voulais transmettre ou si ça servait à quelque chose ce que je faisais, j’ai juste dansé pour le bonheur de laisser mon corps vibrer sur une musique.

Suite à ça, j’ai pris note pour moi même, qu’il ne fallait plus que je néglige la danse dans ma vie. Que c’était aussi important pour moi que manger ou dormir et que je ne devais pas l’oublier.
Parce que oui, des fois, on oublie ce qui nous fait du bien. On a un agenda bien rempli et on laisse les jours et les semaines passer en enchainant les obligations et les contraintes. Parfois, on adore notre métier mais on est tellement la tête dans le guidon qu’au quotidien on ne fait plus du tout ce pour quoi on s’était lancé au départ.

Je trouve le début d’année assez difficile entre la grisaille, la morosité ambiante et l’ami Coco. Il me semble important dans des périodes comme ça, de se rappeler ce qui est important pour ne pas se laisser gagner par la déprime ou la morosité. Pas besoin d’avoir une passion (perso, je ne considère pas la danse comme ma passion et j’ai toujours été envieuse des gens qui avait une passion depuis leur plus jeune âge). Juste de savoir ce petit truc qui met du soleil dans notre corps et qui fait que l’on va se sentir bien et que la journée sera plus légère.

De mon côté, depuis mon retour de vacances, je me pose tous les jours la question de si j’ai envie de danser et ce, même les jours où il est de toute façon prévu que je danse toute la journée. Si c’est le cas, je trouve toujours 5 ou 10 min pour me défouler sans contraintes sur une musique. Si j’ai pas envie, c’est aussi ok de ne pas danser pendant un ou plusieurs jours. L’envie revient toujours.

Est ce que toi aussi, tu as un petit quelque chose qui te fais te sentir bien ? Quelle place lui laisses-tu dans ta vie ? Si tu as négligé quelque chose qui t’es, en fait, essentiel, qu’est ce que tu peux faire aujourd’hui pour l’intégrer dans ta journée ? Pas besoin de penser très grand, au contraire, plus c’est petit plus tu as de chance de le faire.

Je suis curieuse de savoir ces petites choses qui te sont essentielles au quotidien. Viens me les partager en commentaires.

Et si, par le plus immense des hasards, tu es toi aussi en manque de danse, n’hésites pas à venir tester un cours avec moi. Je peux t’assurer que tu passeras un bon moment et en bonne compagnie pour ne rien gâcher (oui, les femmes qui viennent sont juste merveilleuses <3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :